"Toutes les vagues de l'océan" de Victor del Arbol

Une immense fresque, puissante, captivante et ambitieuse, composée de main de maître.

Nous l'avons lu, nous l'avons aimé...

Il n'y aura pas de temps mort, la scène inaugurale, glaçante, va vous plonger tout de suite dans le vif du sujet et vague après vague, chapitre après chapitre, le tableau d'ensemble vous sera dévoilé selon le mécanisme des poupées russes.

C'est un avocat barcelonais sans grande envergure, Gonzalo Gil, qui donnera la première impulsion : il devra fouiller le passé familial afin de comprendre un présent toujours plus menaçant et mettre au jour les nombreuses zones d'ombre dissimulées sous le vernis de la légende paternelle.

Entre le goulag, la guerre civile espagnole, les camps de réfugiés républicains ou encore la seconde guerre mondiale, c'est à une véritable immersion dans les entrailles du XXème siècle à laquelle l'écrivain catalan nous convie et nul doute que vous serez emportés par le souffle et la puissance romanesque de l'ensemble.

De très beaux personnages, très travaillés, un livre magnifique ciselé comme un roman russe, Del Arbol nous régale et vous l'aurez compris, je vous conseille très fortement, et même avec une certaine exaltation, de plonger tête la première dans "Toutes les vagues de l'océan".

Lu & approuvé par

9,90 €

EditeurActes Sud (GF) - Babel Noir (Poche)
Dimensions24 X 14,5 (GF) - 17,6 X 10,9 (Poche)
Nombre de pages596 (GF) - 681 (Poche)